Pomélo

Chaque semaine, le meilleur de la food

image_author_Pomélo _
Par Pomélo
10 janv. · 6 mn à lire
Partager cet article :

50 confessions et pensées plus ou moins utiles

Plongée dans mon cerveau (via mon iPhone) en 2023.

  1. C’est au restaurant Le Mermoz à Paris que j’ai découvert le travail de l’illustratrice britannique Louise Sheeran qui vit en France. J’aime surtout ses dessins en noir en blanc autour de l’univers du bistrot.

  2. Les oeufs mayo servis dans un bocal, on en parle ?

  1. J’avais oublié le concept de bar à mousses lancé par le chocolatier parisien Chapon il y a quelques années, à l’époque où les “bars à” étaient à la mode. Cela dit, à quand un bar à sauces, pardon, une bibliothèque de sauces ? On viendrait dans cet endroit comme chez un vieux pharmacien ou un bon caviste qui recommanderaient des sauces en fonction de ses goûts, de ses humeurs ou des plats du client à venir le soir-même. Arnaud Donckele, Arnaud Lallement (deux des meilleurs sauciers de France pour moi), vous vous lancez quand ?

  1. Est-ce que vous aussi, vous n’en avez pas marre de ces DA, logos et affiches food avec des petits personnages vintage (ci-dessous une nouvelle adresse qui ouvre bientôt à Marseille, un ancien marchand de journaux qui va devenir un petit resto de panini) ? Je ne vise personne, j’ai fait pareil pour la soirée de lancement du guide Pomélo Paris au printemps 2022 mais je crois qu’on est à la fin d’un cycle, trop de coffee-shop et de spots à burgers ont (ab)usé de ça.

La suite ? Peut être bien des personnages encore, mignons toujours mais pas old school, plus dans l’esprit kids, comme cette boulangerie-bar à vin qui cartonne à Hong Kong.

Ou ce nouveau coffee-shop à Paris.

  1. Probablement le compte Insta food de l’année pour moi : celui de “Jean-Pierre Boffe” dont la baseline est “un jour, c’est bon, un jour c’est bof”.

  2. Manie n°545 : prendre des photos liées à la bouffe dans des expos qui n’ont rien à avoir avec ça. Ici l’eau-forte “Le repas frugal” de Pablo Picasso (faite en 1904) et un tableau de Léon Lhermitte, “Les Halles”, datant de 1895, deux pièces visibles au Petit Palais à l’occasion de l’expo “Le Paris de la modernité”.

  1. Développer une addiction au chinotto (soda à base de cet agrume amer italien) quand je suis en Italie. Heureusement qu’on n’en trouve pas partout en France (au-delà des restos italiens je veux dire) sinon je n’avalerais que ça.

  1. Croire que je suis un artiste avec mes assiettes finies.

  1. Se rendre à Naples et se laisser tenter par un menu dégustation pizza à 80 balles où l’on vous met une louche de sauce tomate sur un papier avec la pâte à pizza dessus histoire de vous montrer ce qu’est une pizza déconstruite. Est-ce que ça les vaut ? Nope. Heureusement qu’on m’a offert ce joli carton en partant.

  1. Tomber sur cette bouteille au Café du Coin à Paris.

  1. Avoir envie, pour la première de ma vie, d’écrire sur du vin. C’était après avoir goûté le “vin blanc minéral, avec de l’acidité” demandé au sommelier du restaurant 2 étoiles Olivier Nasti en Alsace. Pas pour rien que le bonhomme en question, Jean-Baptiste Klein, a été récemment élu sommelier de l’année par le Gault & Millau. J’en avais bu au gastro, j’avais demandé si je pouvais commander un verre au bistrot et on m’a dit oui. Quel vin (de Champagne) ! Et puis quelle winstub (le bistrot en question, nom des auberges traditionnelles du coin) ! J’aurais pu / dû la mettre la semaine dernière dans les gros moments de 2023.

  1. Le temps de l’inflation.

  1. Le petit moment honteux mais bon, ça fait partie de la rétro : trop manger et avoir le hoquet sans cesse suite à ça. C’était en Normandie, où j’ai trop mangé en général et trop mangé de crème en particulier. Ce qui ne m’a pas empêché de commandé une tarte aux pommes qui est arrivée avec un IMMENSE pot de crème crue. Note à moi-même : ne jamais habiter en Normandie. Trop dangereux.

  1. Ma meilleure expérience de café ? À Taipei, capitale de Taïwan où un coffee-shop minimaliste propose un menu dégustation autour de 80 euros. On vous fait goûter un même café à plusieurs stades : très brut avec beaucoup d’acidité, puis très rond avec l’ajout de lait auquel on a retiré l’eau, puis une version alcoolisée, puis une autre version pour finir avec un café sans café puisqu’il s’agit d’une boisson assemblée avec les notes aromatiques (par exemple coco, whisky, sauge…) que l’on perçoit au départ.

  1. Deux packagings de thé au lait et café, un à Londres, l’autre à Hong Kong. Le nouveau format in pour les boissons ?

  1. Les repas du perso dans les restos sont rarement une folie mais quand même, je dois avouer avoir été jaloux en voyant ce pot, pardon, ce saladier de mayonnaise, pour quoi, 6 personnes max ?

  1. Une tendance que je n’avais pas vu mais qui est à garder sous le coude : les burgers hispanisés. “Comme pour la charcuterie et le tennis sur terre battue, les Espagnols gagnent en Amérique”, écrit le magazine en ligne US Taste qui se penche sur la chose. “Certains des meilleurs hamburgers que j'ai mangés depuis des années l'ont été dans des restaurants espagnols ou des restaurants appartenant à des Espagnols à New York”, détaille l’auteur de l’article, mentionnant la petite chaîne Black Iron Burger son burger au chorizo ou encore le "txuleburger d’un food market.

  2. Euh, NON.

  1. Voilà le lieu parisien que je me suis engagé à ne pas divulguer. Sachez que je suis très frustré car j’ai l’habitude de tout partager avec les lecteurs. Mais j’ai promis. On y sert des milkshakes à la vanille de compet’ (avec choix de la vanille au moment de la commande). Et un lait-fraise avec sirop de fraise maison ! Si vous êtes sympa, que vous m’envoyez un petit mot et que vous promettez de ne pas partager l’adresse publiquement, je vous file l’adresse.

  1. J’aime les lieux qui vous font voyager dans le passé. Ici dans une auberge alsacienne de Lembach, restaurant A l'Arbre Vert. Que j’aime ces salles à manger d’un autre temps.

  1. À Marseille, on a pas inventé les bistrots ni les bouchons mais on a des bastides-restaurants. Le genre de lieux où vous êtes entourés d’orangers en terrasse.

...